↓

Cette année,
le CHEO a fêté ses 40 ans!

On peut atteindre 40 ans sans avoir les cheveux gris et sans s’acheter une nouvelle voiture (ou de belles chaussures). Nous sommes très jeunes de cœur! Et nos yeux sont rivés sur l’avenir.

Tout a commencé en 1974. Nous étions un établissement extraordinaire pour les enfants – un hôpital qui allait fournir des soins pleins d’amour aux enfants que nous aimons de tout notre cœur.

Le CHEO a grandi. Il est devenu l’un des meilleurs centres pédiatriques au monde. Nous innovons, nous cherchons constamment à appliquer les meilleures techniques – et maintenant, notre travail transforme la vie d’enfants dans le monde entier.

Nous avons lancé CHEOavenir il y a deux ans – un plan d’action ambitieux visant à transformer les soins pédiatriques. Examinons de plus près notre cheminement de l’année qui vient de se terminer...

Transcription de la vidéo

Préparons-nous pour l’avenir

Le CHEO est le premier hôpital au Canada qui installe un système de dossiers de santé électroniques pleinement intégré. Cette année, nous avons activé Epic pour 21 cliniques et équipes. Epic nous a fait faire un pas de géant vers notre objectif, qui est d’accélérer et d’améliorer la qualité de notre prestation de soins. Nos patients obtiendront les résultats de leurs tests plus rapidement, et chacun de leurs médecins verra leurs antécédents médicaux en entier.

Epic n’est pas uniquement un système d’échange d’information; nos patients ont participé à chaque étape de son installation. Cette année, nous avons réussi à lancer le pilote de MyChart, le portail pour les patients. Certains patients du CHEO et leurs familles utilisent déjà MyChart pour consulter leurs renseignements médicaux afin de mieux comprendre leur état de santé et de prendre des décisions plus éclairées sur les soins qu’ils recevront.

Nous sommes
extrêmement heureux

d’être en première place

L’un des plus grand défis d’un hôpital est de coordonner tant de spécialités et de rôles différents pour offrir une prestation harmonieuse des soins à ses patients.

Les prix d’excellence que le CHEO reçoit illustrent son engagement à la qualité des soins. L’année dernière, le CHEO s’est classé premier parmi les hôpitaux de l’Ontario dans la catégorie de la satisfaction des employés. Son service d’urgence a été reconnu comme étant le meilleur de tous les hôpitaux universitaires. Le CHEO a été nommé parmi les meilleurs employeurs de la région de la capitale nationale, et sa culture organisationnelle a gagné l’admiration de tout le Canada. Nous sommes aussi fiers de pouvoir affirmer que nous consacrons plus de ressources aux soins des patients et moins à l’administration que tout autre hôpital de la région.

De petits changements pour une
grande transformation

Cette année, notre personnel a continué à collaborer en « Une seule équipe » à l’aide de CHEOautravail – le modèle que nous avons établi pour simplifier l’acheminement du travail et pour améliorer notre prestation de soins. Le personnel, les patients et leurs familles nous ont suggéré 542 améliorations à apporter à notre prestation de soins, et nous les avons toutes effectuées.

  • Les familles du 4 Nord ne cessaient de se plaindre des fauteuils-lits, qu’elles trouvaient terriblement inconfortables. De nombreux parents passent des nuits à l’Hôpital avec leurs enfants, et ceux qui ont des douleurs chroniques au dos le ressentent. Après avoir fait quelques recherches, le personnel a acheté trois lits pliants faciles à ranger qui sont bien plus confortables – c’est un vrai cadeau pour les parents et les tuteurs à la fin d’une journée épuisante!
  • Les membres du personnel de l’Unité des soins intensifs pédiatriques étaient exaspérés du manque d’espace de rangement pour les jouets, les livres et les fournitures de travaux manuels des enfants. Ayant déniché une armoire que personne n’utilisait, l’équipe de l’Unité a recruté les spécialistes du milieu de l’enfant, qui ont rempli l’armoire d’articles que tout le monde peut emprunter. Une solution gratuite à un problème monumental!
  • Une infirmière du 5 Est a remarqué qu’il n’y avait pas de table à langer pour les visiteurs sur son étage. Grâce à l’aide de plusieurs services du CHEO, le 5 Nord a maintenant une table à langer, qui facilite grandement la vie des parents et des soignants. Un bébé bien propre est un bébé heureux qui rend ses parents heureux, n’estce pas?
  • Le personnel du 4 Est a remarqué que certaines familles ne trouvaient pas d’articles pour bébés comme des gels et des lotions au parfum délicat. Pour les aider, une spécialiste du milieu de l’enfant a rassemblé une petite provision d’articles que les Ressources bénévoles du CHEO recueillent à l’année longue. Maintenant, l’Unité garde des échantillons en réserve pour les donner aux familles qui en ont besoin.

Pour surmonter
les coups durs

L’année dernière, nous avons aidé plus de 500 000 enfants. Chaque année, nous trouvons de nouvelles façons d’améliorer la santé des enfants et de faciliter un peu la vie de leurs familles. En 2014, le CHEO a ouvert sa nouvelle Clinique de traitement des commotions cérébrales dans des locaux situés hors de l’Hôpital et dont l’atmosphère est chaleureuse et relaxante pour les enfants et les adolescents. Comme il arrive de plus en plus de commotions cérébrales dans le milieu sportif et la vie quotidienne, cette clinique aide les patients à gérer les séquelles des traumatismes crâniens pour qu’ils puissent retourner à l’école et à leurs activités quotidiennes plus rapidement.

Le CHEO a créé d’autres services pour accélérer et améliorer les traitements. La pharmacie KidCare aide les patients atteints du cancer et d’autres maladies à obtenir ici au CHEO la formule pour enfants des médicaments spécialisés. Notre nouvel appareil de diagnostic par imagerie de résonance magnétique 3Tesla améliore le processus diagnostique et réduit les délais d’attente en chirurgie. De plus, notre nouvelle unité de surveillance des patients atteints d’épilepsie aidera les médecins à comprendre ce qui se passe dans le cerveau des enfants qui font de graves crises d’épilepsie.

Relier les soins

Pourquoi se contenter de faire du bon travail quand nous pouvons ensemble accomplir un travail excellent? Nous savons qu’en collaborant avec nos partenaires, nous pouvons améliorer les soins aux enfants et aux adolescents. Par exemple, cette année le CHEO a ouvert une clinique de protection des enfants et des adolescents en partenariat avec la Société de l’aide à l’enfance. Cette équipe examine la situation globale des enfants qui ont été maltraités et négligés afin d’aider les familles à trouver de l’aide plus rapidement. Le CHEO a aussi collaboré avec le Réseau de santé des enfants et des adolescents de l’Est de l’Ontario pour produire et publier un rapport sur les facteurs sociaux tels que la pauvreté, le logement, le niveau d’études et les comportements liés à la santé qui ont une énorme influence sur le bien-être des enfants.

En reliant ainsi nos soins, nous aidons tous les enfants des collectivités de l’Est de l’Ontario au Nunavut à vivre en pleine santé.

Protégeons les
soins aux patients

Que feriez-vous si l’on vous apprenait que des gènes que portent les membres de votre famille peuvent causer des troubles cardiaques ou même la mort subite… mais que les médecins pourront prévenir ces troubles? Les travaux de fine pointe qu’accomplit le CHEO en génétique sont passionnants. Les résultats de ces travaux fourniront aux cliniciens de nouveaux outils et des connaissances inédites qui lanceront le CHEO dans le domaine de la médecine personnalisée.

Malheureusement, il arrive que des brevets octroyés sur des gènes humains y fassent obstacle. Saviezvous que dans certains cas, des entreprises ont plein contrôle sur l’information génétique grâce aux brevets dont elles sont propriétaires?

C’est pourquoi le CHEO a déposé un recours en justice contre les détenteurs de brevets sur cinq gènes liés au syndrome du QT long, qui est un trouble du rythme cardiaque. Ces brevets ont le pouvoir d’empêcher un médecin d’aviser ses patients qu’ils sont atteints de ce syndrome. Ce n’est pas juste. Les humains devraient avoir libre accès aux renseignements qui concernent leur propre corps.

Nous espérons que ce recours au Tribunal contribuera à préciser les règles d’octroi des brevets sur les gènes au Canada et à protéger l’avenir de la médecine génétique, car nos chercheurs font chaque jour de nouvelles découvertes.

En 2014, l’Institut de recherche du CHEO s’est développé plus rapidement que tous les autres centres de recherche pédiatrique au Canada.

Nos chercheurs ont fait 391 découvertes l’année dernière!

Grâce à la recherche, tout ce que nous faisons au CHEO est à la fine pointe et relié au reste du monde – qu’il s’agisse de la découverte de gènes qui causent des maladies rares ou du développement de nouveaux virus qui tuent les cellules cancéreuses.

Les découvertes de nos chercheurs transforment la vie d’enfants et d’adolescents au Canada et partout dans le monde.

Pour plus d’information sur les découvertes de l’Institut de recherche du CHEO, consultez le rapport annuel.

En savoir plus

CARE for RARE

Les scientifiques du CHEO sont renommés dans le monde entier pour leurs recherches dans le domaine des maladies rares. L’équipe CARE for RARE, que dirige le CHEO, se compose de 21 centres de génétique, de 50 scientifiques et de 80 médecins. Depuis 2011 :

  • 1 133 patients et leurs familles s’y sont inscrits
  • 417 maladies identifiées
  • 232 gènes et mutations génétiques de maladies rares identifiées
  • 3 nouvelles thérapies en essai

Plusieurs têtes valent mieux qu’une

Pendant l’admission d’un enfant au CHEO, l’enfant et sa famille sont envahis d’une foule d’émotions – la crainte, le soulagement, l’anxiété, l’étonnement. Au CHEO, nous savons quel stress la famille subit quand un enfant est malade ou blessé, et nous tenons à fournir aux patients et à leurs parents une excellente expérience dans le cadre de nos services. Afin d’offrir les meilleurs soins possibles, nous consultons les personnes qui les reçoivent.

Cette année, nous avons lancé notre projet de Conception conjointe de l’expérience des patients (CCEP) au programme d’oncologie. Nous avons demandé au personnel et aux familles des patients à quoi ressemblerait une « expérience idéale au CHEO ». Grâce aux commentaires de dizaines de patients traités pour le cancer et à l’opinion de leurs parents, nous allons maintenant nous concentrer avant toute chose sur l’amélioration de l’orientation des nouveaux patients cancéreux.

Nous menons d’autres projets auxquels participent les patients et leurs familles :

  • Notre projet Rondes de chevet permet aux parents de prendre part directement à des discussions sur la santé de leurs enfants. Ils participent activement aux rondes, et on les encourage à poser des questions et à donner leur opinion à l’équipe de soins de leur enfant. Les parents nous ont dit qu’ils adorent cette activité et qu’ils désirent vraiment que nous la maintenions.
  • Grâce aux commentaires des parents, des adolescents et des fournisseurs de soins de santé, nous allons élaborer un plan stratégique en santé mentale afin d’améliorer nos services et de les concevoir en fonction des besoins des enfants et des adolescents de la région.

On récolte ce que
l’on sème...

Il n’est pas facile d’établir une feuille de route pour la prestation de soins aux enfants et aux adolescents. Dans 20 ans, notre région comptera 70 000 enfants de plus qu’aujourd’hui. Il faut que nous investissions dès maintenant dans la santé de nos enfants et de nos adolescents, parce que nous en retirerons des avantages extraordinaires : une meilleure santé jusqu’à la fin de leurs jours, moins de maladies chroniques et des adultes en meilleure santé capables d’apporter une saine contribution à la société et à l’économie.

Ensemble, nous pouvons aider les enfants et les adolescents de notre région à prendre le meilleur départ possible dans la vie.

2014-2015 en chiffres

Afficher le rapport annuel de 2013